Enfin seuls ! Voilà une semaine et demi que nous hébergeons de la famille de mon homme. D'abord ses parents, un vrai bonheur. Puis, bien pire, son frère et son cousin. Les deux ados sur le tard ont été forcés de venir pour une soi disant formation informatique qui devait leur permettre d'installer du matériel une fois de retour chez leurs parents. Au passage, puisque l'un des deux a une formation en électricité, ils devaeint nous réparer quelques prises qui ont sauté il y a bien longtemps... L'occasion pour moi de (re-)découvrir ce qu'est un ado aujourd'hui, j'ai cru tomber des nues (attention, je ne généralise pas, j'en croise au quotidien et je pense que je suis tombée là sur deux spécimens hors du commun).

 

  • L'ado ne se lave pas : simple perte de temps, coquetterie inutile réservée à ces cons d'adultes qui veulent se conformer à la norme, on va pas s'abaisser à ça !
  • L'ado garde une casquette-bol sur la tête en permanence, comme ça il a une tronche de playmobile et il est toujours content, puis s'il peut greffer une capuche par dessus, il sera encore plus content.
  • L'ado mange trois boites de Kinder par jour, et s'étonne ensuite de pas se sentir très bien et de courir aux chiottes.
  • L'ado glande : levé à midi, il ne fait rien, ou alors fait vaguement semblant de s'agiter quand vous êtes dans la même pièce. Il semble épuisé en permanence. L'ado ne travaille pas (ou très rarement), c'est humiliant et tellement plus simple de dépendre des autres.
  • L'ado passe des heures devant la télé à fumer, à baver, à bouffer, à pouffer (quelque soit l'emission).
  • L'ado organise des soirées parce que la fête, c'est la vie : alors il passe ses journées au téléphone à pousser des cris de pucelle éffarouchée à l'idée de retrouver ses semblables et de se mettre minable.
  • L'ado a des blagues plus que vaseuses : par exemple, il trouve que ça pue dès qu'il voit une personne rousse (y compris si celle-ci est à la télé)
  • L'ado ne communique pas : il pousse des cris, gueule ou s'abstient. Dans la majeure partie des cas, il vous ignore.
  • L'ado pue des pieds (et pas que de là à bien y réfléchir, je vais penser à faire désinfecter la piaule qui sent le fauve en rut).
  • L'ado ment : à nous, à sa mère au téléphone, voire à ses potes.
  • L'ado est une fashion victime en puissance qui claque l'argent donné par Maman pour l'essence du retour en gadgets style écouteurs ou clés USB (il fait une collection).
  • L'ado baigne dans l'ignorance : culture zéro, intérêt pour le monde qui l'entoure nul.
  • L'ado est profondément égoïste : il finit le plat sous vous yeux ? Et alors !
  • L'ado ne fait rien s'il n'y a pas une compensation financière derrière. D'ailleurs une des ses questions préférées c'est "Tu me paies combien ?". Il a du être très mal rémunéré pour venir chez nous vu l'état de mes prises...
Je connaissais déjà l'animal, l'ayant côtoyé à plusieurs reprises : son mépris pour ses proches, pour les règles établies (politesse, savoir-vivre), pour toute forme de respect. Et la où je tombe des nues, c'est que l'ado en question a vingt ans. J'aurais été généreuse en lui en donnant douze. Vous devez vous demander pourquoi je n'ai pas réagi davantage, pourquoi j'ai laissé faire dans ma propre maison. J'étais contre leur venue, je savais que ça n'aboutirait à rien, connaissant ces monstres de paresse. Alors, j'ai laissé faire et j'avoue avoir souri plus d'une fois en voyant quel stade de connerie ces abrutis pouvaient atteindre.  L'ado a pris une seule bonne décision durant son séjour ici : celle de partir hier soir plutôt qu'aujourd'hui (organisation de fête oblige). Bon débarras !


centimes