Oui, Pancake a raison. Je déserte. Je fais pourtant ce que je peux, mais je me fais courant d'air. Je suis bousculée par ma vie et j'aime ça. Certes, j'aimerais me poser. Oublier un instant cette course, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

Je me souviens que mes premiers pas sur mon blog étaient un rien effrayants car je développais une dépendance fulgurante à cette forme d'écriture. Je suis soulagée d'avoir su prendre du recul. De ne venir ici qu'en touriste, poster quelques impressions passagères. Souvent, je me dis que tel ou tel fait mériterait bien un petit post, mais ma vie se fait plus urgente et j'oublie.

Bientôt chez moi à nouveau internet, du moins, je le souhaite...