mercredi 26 octobre 2005

La valeur du temps qui passe.

Et puis tout recommence chaque matin,
comme un éternel jeu où il faut avoir le courage de quitter la douce chaleur de sa couette pour affronter le dehors.

Posté par Diane Groseille à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 24 octobre 2005

Les choses qu'on ne dit pas chez nous.

J'ai envoyé un mot à mon père, pour son anniversaire. On ne fait pas ça chez nous (surtout que j'y ai écrit des choses très personnelles), mais il m'a dit hier que depuis il était sur un petit nuage,  j'ai donc bien fait. Les parents de Neb sont là aussi depuis samedi: je les adore. Mais du coup il y a beaucoup de bruit, de monde autour de nous, excès de nourriture, de rires en cascades et d'anecdotes à rallonges. J'avoue avoir besoin d'un peu de silence, de me poser dans un coin, toute seule... Ce n'est pas pour ce matin à moins que je ne sévisse avec un contrôle-surprise qui me permettrait de me mettre à mon bureau et de lire le journal. Non, ce n'est pas de la glande, ça fait partie du job, il n'y a pas que des inconvénients. C'est ma dernière semaine de cours avant une bonne semaine de vacances. Je me souviens être arrivée à ce stade l'année dernière sur les rotules. Là, c'est encore raisonnable malgré des week-end en pointillés. Je voulais en profiter pour partir, mais ce ne sera peut-être pas au programme à moins que je fasse encore des folies de dernières minutes: quelques jours à Copenhague ou une traversée de la France pour voir l'océan en Vendée...

P.S.: Triste un peu parce que plus de photos depuis trop de jours, serveur cassé.

Posté par Diane Groseille à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 21 octobre 2005

Prise de bec.

... et pourtant je l'aime. Je voudrais être moins con (cf. notes précédentes) et trouver les choses plus simples, être moins exigeante, fermer les yeux, mais la demi-mesure ne m'a jamais plu.

Posté par Diane Groseille à 12:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 20 octobre 2005

Yellow.

Je mets un morceau de chocolat Petits Desserts de Lindt dans ma bouche (tarte citron meringuée) et je le laisse fondre en même temps que Chris Martin saute sur les premières notes explosives de Yellow. Un petit bonheur qui vient réconforter ma déception: Le Pooh devait venir ce soir et elle ne viendra pas. Angine. Alors je saute virtuellement dans la lumière jaune, puisque la nuit emplit la pièce.


Posté par Diane Groseille à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 19 octobre 2005

Question du jour.

Qu'est-ce que je ferais si j'étais moins con ?

Le Coeur des hommes de Marc Esposito.

coeur_des_hommes


Posté par Diane Groseille à 06:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


mardi 18 octobre 2005

Observation entre deux cours.

Quatre classes qui défilent aujourd'hui. Je remarque un fait qui ne m'avait jamais frappée. Sur la centaine d'élèves qui sont passés sous mes yeux dans la journée, un bon tiers est gaucher. Ceci explique cela ? Non, je ne pense pas. Ce n'est pas aussi simple, je dirais juste que ceux que j'ai en face de moi n'ont jamais voulu rentrer dans un moule.

Posté par Diane Groseille à 17:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 17 octobre 2005

Au taf.

Bonne nouvelle: Le Pooh a trouvé un amoureux, un vrai, avec des bisous et des promesses, des nuits de confidences et de câlins. je suis tellement contente pour elle. Il y aurait alors finalement un Prince Charmant pour chacune ?

Sinon, cervicales douloureuses et mollets bétonnés, le déménagement laisse des séquelles. Fatiguée, lassée un peu aussi, mais pas encore le vrai coup de barre. Juste un peu au radar. L'impression aussi d'avoir passé mon week-end seule malgré toutes ces têtes qui ont défilé.

Odeurs de brûlé dans le couloir, soleil froid et ronronnement de photocopieuse.

Posté par Diane Groseille à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 16 octobre 2005

Appel.

Qui es-tu,
lecteur d'Orléans
qui consulte les pages de mon blog par dizaines ?
Au risque de te faire fuir,
je suis curieuse,
nominative
et t'interpelle,
toi qui n'apparais pour le moment
que dans mes tableaux de statistiques...

Posté par Diane Groseille à 18:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Purée de pois.

Un brouillard dégueu et collant dehors, une humidité poisseuse qui me bousculerait volontiers sous ma couette s'il n'y avait pas aujourd'hui cette CORVEE. Déménager. Pas moi, la soeur. La gentille soeur qui n'appelle que quand elle a besoin ou presque. Je suis remontée, mauvaise impression d'être de la main d'oeuvre. Puis du coup, comme je le disais le week-end dernier, ce sont deux semaines qui se donnent la main et moi qui dois suivre. Pas de pause, pas le temps de souffler et pourtant... Hier c'était la potiche bénévole, aujourd'hui, je joue la brave soeur qui se tape 130 bornes pour faire la mule à cartons. Je suis furax.

Posté par Diane Groseille à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 15 octobre 2005

aUtOmNe.

C'est en mettant de l'ordre dans mes liens que je tombe sur sa note. Comme il faut bien un début à tout, je vais être un maillon de la chaîne. Je n'ai pourtant jamais répondu à ces lettres qui arrivaient dans ma boîte aux lettres et qui m'annonçaient les plus grands maux si je brisais la chaîne. Je suis plutôt heureuse jusqu'à maintenant, dans une bonne moyenne. Lui ne menace pas, il veut juste donner ses mots et je fais comme lui. Thématique: "Pourquoi j'aime / je n'aime pas l'automne / l'hiver". On se lance, y'a de quoi faire.

  • Je n'aime pas l'automne/l'hiver
  1. Parce qu'il fait froid/gris/mouillé.
  2. Parce que le vert disparaît et aussi la lumière et la chaleur.
  3. Parce qu'on est obligés de s'emballer dans des gros pulls, des vestes, des manteaux pour finir par ressembler à des bibendums.
  4. Parce que ma Whawha est partie à cause de ces saisons, du brouillard et de la nuit et... de mon inattention.
  5. Parce qu'on ne peut plus sortir, faire du vélo, se balader, respirer la nature sans se retrouver pétrifié par le froid.
  6. Parce que le froid et le vent tuent les odeurs, les parfums.
  7. Parce que j'ai besoin de trois fois plus de sommeil.
  8. Parce que les journées sont trop courtes.
  9. Parce que ça tire en longueur.
  10. Parce que ça a tendance à m'anesthésier les émotions.
  • J'aime l'automne/ l'hiver
  1. Parce qu'on mange bien: soupe de potiron, pain d'épices, chocolats, petits gâteaux de Noël, le vin chaud et tout un tas de bonnes choses pour se réchauffer.
  2. Parce que le Saint Nicolas vient nous voir.
  3. Parce que c'est l'anniversaire de mon papa et de ma maman
  4. Parce que forcément, y'a Noël, les cadeaux et toute cette chaleur qui se dégage des gens qu'on aime.
  5. Pour les couettes, les couvertures en pilou, les chaussettes en laine, pour se blottir bien au chaud et regarder le froid derrière les carreaux.
  6. Pour attendre la belle saison avec impatience parce qu'on sait qu'elle revient toujours même si elle sait se faire attendre.
  7. Parce que la lumière bleue d'un ciel glacé est parfois merveilleuse.
  8. Parce que c'est l'occasion de lire/écrire/regarder de bons films/ aller au cinéma/faire du courrier.
  9. Parce que je peux mettre mes collants de toutes les couleurs que je peux pas sortir en été.
  10. Parce que Tété chante "A la faveur de l'automne".

rouge

Qui prend la suite?
Il en faut quatre...

Posté par Diane Groseille à 20:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]