vendredi 1 décembre 2006

A cause du voisin.

Trouvé chez le voisin, et comme ça faisait bien longtemps que j'avais pas cédé à un questionnaire...

1) Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4ème ligne :

"Quant à la circonstance de sa production elle n'est guère plus artificielle que celle du contexte littéraire de fiction pour l'écrivain" P. XVIII du Nouveau Petit Robert (Il ne reste pas d'autre livre, ils sont presque tous dans les cartons, on en reste à l'essentiel)
2) Sans vérifier, quelle heure est-il ?
17 heures 15
3) Vérifiez :
17 heures 18. Aucun mérite, j'avais regardé l'heure juste avant.
4) Que portez-vous ?
Mon pull en coton beigé préferé, un pantalon de toile bleu, des chaussettes roses avec Snoopy dessu, une barette dans les cheveux...
5) Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ?
Lu qui dort dans son panier.
6) Quel bruit entendez-vous à part celui de l'ordinateur ?
Niente.

7) Quand êtes-vous sorti la dernière fois, qu'avez-vous fait ?
Vers deux heures, je suis allée me promener dans les rues de ma ville avec mon chien.
8) Avez-vous rêvé cette nuit ?
Oh oui, malheureusement : une histoire sordide de fête ridicule, avec ma soeur (et son nombril), qui ralaît avec tout le monde. J'attendais quelqu'un qui n'est jamais venu.
9) Quand avez-vous ri la dernière fois ?
A midi, à cause de Neb, mais je ne sais plus pourquoi.
10) Qu'y a t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ?
Plus rien, tout est dans les cartons.
11) Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez ?
Une ferme toute perdue dans la brousse ou Un voyage en Martinique.
12) Quel est le dernier film que vous ayez vu ?
Malabar Princess hier soir, après avoir saturé de cinq minutes de Sarkozy sur la 2.
13) Avez-vous vu quelque chose d'étrange aujourd'hui ?
Non, pas grand chose à part ces taches  noires devant mes yeux, mais ça devient quotidien, donc banal.
14) Que pensez-vous de ce questionnaire ?
Il fait appel à ma mémoire, et je réalise qu'elle est en stanby.
15) Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore
Mon deuxième prénom est Pauline, ça vous fait une belle jambe.
16) Quel serait le prénom de votre enfant si c'était une fille ?
Diane, pourquoi pas...
17) Quel serait le prénom de votre enfant si c'était un garçon ?
Aucune idée, je n'y ai jamais vraiment réfléchi
18) Avez-vous déjà pensé à vivre à l'étranger ?
Oui, mais je suis effrayée par la barrière de la langue
19) Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis ?
"Je te paye une bière, on en parle..."

20) Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique, que changeriez-vous ?
L'argent.
21) Aimez-vous danser ?
Oui, et j'aimerais SAVOIR danser, parce que pour le moment, ce n'est qu'un vague flou artistique.
22) George Bush ?
Comment est-ce possible ?
23) Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ?
Un morceau de téléfilm devant lequel je me suis endormie.
24) Quelles sont les 4 personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ?
A vous de voir...

Posté par Diane Groseille à 16:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Eclairages.

dans_la_lumi_re

Ce reportage sur la mort de Jim Morrison hier soir, qui me fait faire un bond de dix ans en arrière : sa voix, ses gestes et toutes ses mélodies. Bien que l'enquête (et par conséquent le reportage) soit trop courte à mon goût, je retrouve ces images d'archives qui ont fait rêver l'adolescente que j'étais...

***


dans_l_ombre


Un Nicolas Sarkosy trop sure de lui hier soir dans "A vous de juger". Le ton de sa voix et ses gestes ne laissent aucune place au doute, à la petite erreur, à l'hésitation. Chaque étape est calculée, chaque clignement de paupière, c'est un homme plastifié et manipulateur, trop parfait qui apparaît sur mon écran. Jusque dans ses petits sourires d'auto-satisfaction il me refroidit. Et cet homme pense que le respect, dans une salle de classe passe par des élèves qui se lèvent à l'entrée de leur professeur. Bienvenue dans la quatrième dimension.

***


N.B.: vous aviez sans doute compris le principe, mais j'avais envie depuis quelques temps de lancer mes coups de coeur /coups de gueule sur mon blog, même si c'était souvent déjà fait de façon plus désordonnée. Ce sont bien entendu des personnages ou des faits médiatisés qui seront dans ma ligne de mire (je garderai mes grincements de dents contre ma soeur et mes collègues pour d'autres messages). C'est maintenant officiel, le ruban rouge est coupé et j'espère pouvoir m'y tenir hebdomadairement...

Posté par Diane Groseille à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 27 novembre 2006

Inconscient.

Et hier soir, en rentrant, sur l'autoroute,
nous avons doublé un cycliste, dans la nuit noire,
qui pédalait en danseuse dans la lumière des phares,
au bruit des klaxons surpris.

Posté par Diane Groseille à 12:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Mon oeil !*

Tout a commencé samedi après-midi. Des tensions autour des yeux. Mal au crâne. Je ne m'en suis pas rendue compte, c'était sournois. Je me suis frotté les yeux, toujours sans m'en rendre compte. Ma mère m'a dit que j'avais pas l'air bien. "Ouais, maintenant que tu le dis, j'ai une grosse barre au niveau des yeux, ça me fait comme des coups de marteau à l'intérieur". C'est sans doute pas la première fois que j'en parle, j'ai souvent des migraines, mais là, c'est la durée qui a été surprenante. Comme hier matin je me suis réveillée avec la même barre, Neb m'a traînée aux urgences. Un jeune docteur qui parlait très mal français m'a demandé de lire des lettres sur un tableau. Et là, surprise, je ne vois presque plus rien de l'oeil droit. C'est vrai que je m'amuse rarement à regarder d'un seul oeil. On m'a diagnostiqué une kératite, c'est-à-dire une inflammation de la cornée qui réduit la vision. Il faut que ce soit traité vite car ça peut être dangereux. Je prends rendez-vous chez l'ophtalmo ce matin alors que des taches noires se profilent à nouveau devant mon oeil droit.

regard

*Choix du titre et de la catégorie de rigueur.

Posté par Diane Groseille à 09:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 25 novembre 2006

Paperasse.

Je me fais rare à nouveau. Je me tais, parce que je n'ai rien à dire. J'ai l'esprit ailleurs. Déjà dans ce nouvel appart' pour lequel nous n'avons toujours pas signé. La leçon que je retiendrai : les gens peuvent avoir une bonne tête, ça ne fait pas d'eux des personnes compétentes. Il manquait des pièces au dossier, un oubli de notre banquière. Le dossier est parti, il est revenu, il est reparti, il est revenu, et maintenant, si tout va bien, il devrait revenir chez nous aujourd'hui. Ce qui me frustre, c'est ce manque de temps. Il va nous rester huit jours pour faire les quelques travaux prévus et pour le gros du déménagement. Alors que nous attendons dans les cartons depuis des semaines, prêts à agir. Nous attendons des papiers. Pathétique. Et dans ma tête, il y a déjà toute cette lumière, le parquet au sol, la cuisine ouverte. Mais rien n'est fait. Mais pourtant, cela mis à part, j'existe toujours...

rouges


***

Il y a Lucien, qui grandit, qui doit être en pleine crise d'adolescence.

Il y a la préparation de mes cours qui se fait tout logiquement, avec beaucoup d'intérêt et de satisfaction.

Il a plusieurs nouveaux cours particuliers qui tombent. Dont un pour rupture de scolarité. Un cas difficile paraît-il.

Il y a ma soeur et son nombril, toujours.

Il y a le déménagement de ma grand-mère.

Il y a mes cours de violon. Je n'ai pas appris le morceau de Bach que j'avais pour aujourd'hui.

Il y a Neb toujours. Qui s'endort sur le canapé trop souvent, qui vient se coucher à pas d'heure
et qui s'étonne d'être crevé le lendemain.

Il y a l'automne, moins difficile à vivre que les autres années.
Le marché de Noël qui ouvre aujourd'hui et même que c'est tant pis pour eux.

***
rouges2

feuilles_mortes

Posté par Diane Groseille à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


samedi 18 novembre 2006

Quoi que.

Plus de six cents messages sur ce blog.
Bonne chance à ceux qui se lancent dans les archives.
Mise à jour aujourd'hui des liens, une petite balade s'impose.
L'autre jour avec Neb, on a retrouvé des pages de "Diane Groseille" telle qu'elle était en 2004.
Etrange, fade et timide.
Mais j'ai pas tellement changé.

Posté par Diane Groseille à 18:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Une découverte.

Nan, la découverte, c'est pas Coldplay, vous pensez bien. Diane est contente parce que Madame pas contente a montré sur son blog comment on met de la musique. Maintenant qu'elle sait ça, Diane Groseille va s'en donner à coeur joie...

Posté par Diane Groseille à 12:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 13 novembre 2006

Et sinon...

  • Hier soir, j'ai vu une femme en manteau de fourrure, à quatre pattes dans la rue, en train de vomir des boyaux.
  • Cette année, j'aime presque l'automne.
  • Les yeux de Boucle d'or hier, plus loin, grâce à moi.
  • Mickaël, que j'ai eu en classe tout l'après-m', a beau avoir vingt-cinq ans, c'est un petit con.
  • Le matin, le ciel sur ma gauche quand je vais à M. est magnifique, surtout les petits clochés qui se dessinent en contre-jour.
  • Les images de la Martinique s'effacent petit à petit, entrant dans une virtualité chaude et humide.
  • Et même que je m'en sors niveau fric.
  • Ma soeur me sort par les trous de nez.
  • Première page de canalblog = trois cents visiteurs un jour, quelques dizaines le lendemain.
  • Lucien jappe comme un grand chien.
  • J'aime Neb, le matin et le soir, même quand il râle, même quand il ronfle, même quand il fait semblant de m'écouter.
  • Et vous ?

Posté par Diane Groseille à 18:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

samedi 11 novembre 2006

Come Back.

Attention, ils reviennent: Les marchés de Noël. Quelques jours de tranquillité encore, et les rues vont à nouveau se charger de ce flux dégueulant de badauds à bonnets de père Noël clignotants. Il va à nouveau faire jour toute la nuit, de ces milliers d'ampoules qui restent allumées en non-stop de mi-novembre à fin-janvier. Il va falloir à nouveau se gargariser des petits chants de Noël sifflés par les haut-parleurs à tous les coins de rues. Il va falloir soigneusement éviter les zones à risques et faire preuve de fins stratagèmes pour se garer. Heureusement, le mois prochain, nous ne sommes plus là, à peine plus loin, mais ce sera tellement mieux, tellement plus calme, tellement moins "marché de Noël en perfusion"...

etoiles_noel

Tout cela pour vous faire découvrir ce "talent" régional, il a tout compris...
(à regarder en entier, même si l'accent vous fait fuire, c'est fait exprès)

etoiles_noel_II

Posté par Diane Groseille à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bison pas futé.

Bon conseil à l'instant sur France 2, dans l'émission "Point route". La belle blonde nous met en garde : il fait froid et il y a des "trucs" pour dégivrer nos pare-brises. Éviter l'eau bouillante et les raclettes qui peuvent abîmer le verre et aggraver les impacts (c'est nouveau, ça vient de sortir). Laissez plutôt tourner votre moteur une demi-heure avant de prendre la route ! Bien sur, en espérant que les millions d'automobilistes français ont bien perçu le message, le réchauffement climatique en avait bien besoin ! Et si vous avez déjà un impact, rendez-vous vite chez un professionnel qui réparera cela en quelques minutes. Là aussi, merci, on avait un doute, carglass ne fait pas suffisamment de bourrage de crâne à la radio !

Posté par Diane Groseille à 13:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]