Trois choses, très vite.

Un rendez-vous timide et des mots tendres depuis. Toujours plus précis, et moi qui sais que je dois le freiner dans son élan, pour qu'il n'ait pas mal. Je ne veux pas, je ne dois pas lui laisser l'espoir de quelque chose qui n'arrivera pas.

Un voyage prévu. Anodin et simple à mes yeux. Mais qu'il aura fallu justifier autour de moi. Et je réalise à travers ça que je m'en balance de ce que peuvent dire les gens, de ce qui est conventionnel.

Puis un retour dans les alpages. Un retour en arrière alors que pourtant je vais de l'avant. Et dans ces murs, dans ces rues, dans ces paysages, je cherche celle que j'ai été, avec peut-être même un peu de mépris, de supériorité. Comme un autocollant qu'on colle et qu'on décolle.

***