Il y a six ans, peut-être même sept : il fait nuit depuis trop longtemps et je suis toujours assise à mon bureau sous les combles de mon loft. C'est ma vie d'avant, je suis étudiante, je travaille mal, je travaille trop et l'urgence me fait plancher sur un exposé que je vais devoir présenter dans quelques heures devant ma classe et mon professeur. Je ne saurais en dire le contenu. Je sais simplement que celui-là, comme les autres aura attendu la dernière minute et je m'en veux. Alors que ma plume recopie et trie les brouillons qui s'envolent, la télé derrière moi diffuse les clips nocturnes de M6 destinés aux insomniaques. Ma douzième tasse de café fume près de moi et les cigarettes ne cessent de s'écraser dans l'énorme cendrier bleu. Puis soudain, ce qui changera une partie de ma vie arrive. Le clip Trouble de Coldplay débute derrière moi...


Coldplay - Trouble
envoyé par SweeTDreaM

Comme envoutée, j'abandonne mon travail, toutes ces feuilles volantes sur mon bureau et je pars, en pilote automatique, m'installer en tailleur le nez devant l'écran. A partir de là, les choses ne sont plus tout à fait les mêmes. Bien entendu, ma vie continue, la solitude après la vie à deux, les soirées en boîte jusqu'à pas d'heure, les petits matins dans les rues fraiches de la ville, les heures de soutien au centre tous les soirs,  mes débuts sur internet, belle découverte dont je me méfie, eux, qui sont trop là, ou peut-être pas assez. Toute une période qui reste gravée, presque parfaite. J'en oublie la dèche, les petits jobs minables, les soirées trop seule sans les amis, à regretter, les réveils difficiles... Mais Coldplay me reste de cette époque là, Parachute et Trouble en particulier, comme l'évidence d'un pas en avant.