Il y a des jours où on écrit en sachant qu'on ne trouvera pas les mots, parce que c'est un peu éteint dedans, et dehors aussi d'ailleurs. On regarde des foutaises à la télé, on mange des sucreries, on écoute pas tout ce qu'on nous dit, on ne fait pas ce qu'on avait prévu : ce gâteau au chocolat et aux poires, ces copies à corriger... On trouve que tout est plus difficile que quand il y a de la lumière.