Révélation qui simplifie la vie,
C'est si simple que je me demande pourquoi
je n'applique pas ce concept depuis ma naissance :

Faire les choses quand on y pense.
Comme ça, c'est l'évidence, mais je vous assure que c'est révolutionnaire.


Alors voilà à quoi on pense quand novembre se pointe en août :
De nouveaux concepts pour optimiser le temps*.

Pour exemples :

  • Répondre aux courrier, aux messages et aux textos quand on les reçoit pour ne pas se brouiller à cause de ceux qu'on oublie et pour éviter les rappels de factures qui ressemblent à des menaces de mort.
  • Cesser les listes à ralonges qui procurent une certaine bonne conscience parce qu'on a l'impression que ce qui est sur le papier est fait au moins à 50%.
  • Corriger les copies quand on les ramasse pour les corriger mieux et oublier la technique de l'urgence (=stress, frustration et approximation).
  • Rentabiliser une semaine de vacances, ou même une journée de repos pour ne pas se retrouver à la dernière minute à se dire que finalement on a pas fait grand'chose.
  • Ranger les papiers au jour le jour, avoir un bureau organisé (ma maison, c'est ma tête, si c'est le bronx, je suis perdue) pour éviter les fouilles archéologiques le jour de la déclaration d'impots.
  • Idem pour le repassage, la technique au jour le jour devrait éviter les pyramides textiles qui demande une demi-journée devant la table à repasser....

... Tout ce qui devrait au final permettre une vie plus sereine et plus calme, avec finalement peut-être plus de temps pour des choses vraiment épanouissantes, surtout quand on veut cumuler autant que moi (nouvel emploi du temps à nouveau bien serré à la rentrée).

Verdict après application.

* Tempus fugit, drame de ma vie.