dimanche 1 juillet 2007

Tagguée.

J'ai été tagguée trois fois, par lui, elle, et elle aussi... Les règles énoncées étant à chaque fois un peu différentes, j'ai fait ma tambouille et voilà ce que ça donne : le point commun entre les trois questionnaires portait, si j'ai bien compris, sur la révélation de sept détails me concernant. J'avoue que j'ai tardé, parce que je n'ai vraiment pas été inspirée. Que révéler ? Je dis ici des choses que je juge déjà très personnelles mais qui le restent puisque le voile de la toile me protège. Et s'il y a effectivement des détails que je n'ai pas dits jusqu'à maintenant, en trois ans, c'est sans doute pour une bonne raison. Mais rendons honneur malgré tout à ces trois taggueurs, je me lance, je ne vous promets ni scoops, ni aveux larmoyants :

  1. Quand j'étais petite, j'avais les cheveux très courts, des croûtes aux genoux, je construisais des cabanes et je grimpais dans les arbres. En y repensant maintenant, j'étais toujours le chef de la bande (celui qui fixe les règles, qui exclut les méchants, qui protège les faibles), y'avait même un petit côté despote à bien y réfléchir.
  2. J'ai eu mon bac au rattrapage à cause de la philo. Grosse journée de désespoir lorsqu'il a fallu se rendre à S., le moral à zéro, le trouillomètre à en exploser. Rencontrer sur place les incarnations du stress et de la dépression, tous en train de se ronger les ongles jusqu'au sang, la larme à l'oeil à l'idée de refaire une terminale...
  3. Je ne crois pas en Dieu, ni en aucune force supérieure, ni en un "après" et ne me parlez pas d'extraterrestres.
  4. Un jour aux Eurockéennes, j'ai fait pipi dans ma culotte (Oh ben alors ça c'est un scoop !), parce que j'avais trop rigolé, et trop bu sans doute (heureusement, j'avais de quoi me changer).
  5. Un jour, dans ma rue à M., j'ai vu passer le groupe Radiohead (c'était avant un concert d'eux auquel on se rendait dans une autre ville). J'ai été assez nulle pour ne pas oser leur parler, pour ne pas profiter d'une occasion qui se présente une seule fois dans une vie (mais j'ai quand même un album dédicacé grâce aux plus courageux qui étaient avec moi)
  6. J'aime la bière, quand il fait chaud en été, sur les terrasses de café, et j'aime cette ivresse qui prend doucement possession de mon corps et de mon esprit quand j'en abuse.
  7. Je suis timide, mais je me soigne. Je peux être paniquée à l'idée de rentrer seule dans un bar, à l'idée de devoir dire bonjour à quelqu'un, à l'idée d'un regard trop insistant sur moi. Et pourtant j'enseigne, je suis tous les jours face à des groupes et là, y'a plus de panique du tout. Paradoxe que je ne sais expliquer. Peut-être la magie du métier.

Posté par Diane Groseille à 10:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]