jeudi 1 février 2007

Rétrospective.

Je trouve ça par hasard chez lui, je ne l'avais jamais lu, je tombe sur son blog de liens en liens et l'idée de la chaîne proposée me convient, par son originalité... Puis comme j'en suis aux confidences aujourd'hui, autant ne pas s'arrêter là. Il s'agit de raconter sa vie (et oui, encore) en n'évoquant que les dates finissant par 7 et 2.

nostalgie
Nostalgie.

1982: Quatre ans. J'ai des souvenirs verts et jaunes. Une maison en construction, ou peut-être même pas encore commencée. En juin, alors que je joue avec une voisine plus âgée que moi, je décide de traverser la route pour cueillir des fleurs de l'autre côté. Une voiture arrive vite, je cours pour atteindre l'autre trottoir, je tombe et la voiture roule sur mon tibia. Fracture ouverte, tibia et péroné. Je ne me souviens que très peu du moment, si ce n'est ce sentiment de panique autour de moi, mes parents, mes voisins. Je me souviens surtout du mois qui a suivi et de ma jambe plâtrée jusqu'en haut de la cuisse. Je rampais pour me déplacer. En août, on m'a retiré cette carcasse blanche. Ma jambe gauche était toute maigrichonne. Avec mes parents et ma soeur, nous sommes partis rejoindre des amis. Je revois ce grand pré vert et ce petit garçon qui jouait avec moi. Aucun souvenir de son nom. Nous avons couru et j'ai senti ma jambe craquer sous mon poids. Je venais de me re-fracturer la jambe qui était encore trop fragile, et j'étais repartie pour un mois de plâtre. Une belle rentrée des classes.

1987: École primaire. Je suis amoureuse d'un garçon qui a mon âge et une grande gueule. Mais on ne se dit rien, je crois même qu'on est en compétition, les bonnes notes et celui qui sera le plus fort. Je me souviens du suicide de Dalida. De La Isla Bonita de Madonna qui tourne en boucle sur toutes les radios. Puis y'a les dessins animés à la télé, les premiers mangas et Dorothé. Je me souviens aussi de mes parents qui sont venus nous annoncer, à ma soeur et moi, la naissance prochaine d'un petit frère (ce qui à l'époque ne nous avait pas ravies). Il est né le 5 janvier 1988.

1992: Collège. Les premières booms. Les premiers émois. Le coeur qui semble vouloir exploser dans ma poitrine. Les premières vraies amitiés aussi, à la vie à la mort. Et les conneries qui vont avec. Voyage scolaire en Italie. Je griffonne déjà tout et n'importe quoi sur les pages à carreaux d'un journal. Premier job en juillet et en août, au black, dans une petite librairie, huit heures par jour, pour quelques billets à la fin du mois. Je me paye mon premier vélo avec lequel je file à travers bois.

 

1997: Déjà comme une grande. Vie d'étudiante avec mon premier amour. On vit dans un 15m2, à deux pas de la fac, et notre unique fenêtre donne sur la forêt. C'est petit et douillet. On dort dans un lit une place. On s'aime, simplement et tendrement, avec quelque chose d'enfantin entre nous, de tellement pur. Je suis alors complètement fermée sur nous deux, le monde m'effraye, je me tourne vers la lecture, beaucoup. Une sorte de timidité toute nouvelle m'étouffe. En octobre ou en novembre, je décroche le carton rose qui me donne droit de conduire. Un premier pas vers la liberté.

 

2002: Nouveau siècle. De l'eau a coulé sous les ponts, le temps a filé vite et de nombreuses pages se sont tournées. Accident de voiture en automne, vingt ans après le premier. Cette fois, c'est moi qui suis au volant, mais toujours pas responsable. Les mois qui suivent sont  particulièrement difficiles. Un Jules dans ma vie, en pointillés, parce qu'il le veut bien. Il est un vrai soutien. Puis un amour qui revient, et moi si maladroite. Beaucoup de choses déchirées et Noir Désir en fond qui nous laisse croire que Le vent nous portera alors qu'on se sent si lourd. Son index sur ma cage thoracique vient s'appuyer. 

 

2007: Vingt-huit ans, une grande fille, avec un travail, un mec, un chien, un appart'. De la musique et des parfums plein la tête, des projets, de belles images et de la nostalgie aussi en cet instant.

Posté par Diane Groseille à 14:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Relais pour ce soir.

10087950_p

Cliquez sur l'image pour plus de détails.
Relais de ce qui se dit , entre autres.

Posté par Diane Groseille à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Diane Groseille sans jamais oser le demander.

Je traîne ici depuis deux ans et demi. Régulièrement. Comme un QG de moi-même. Un repère. Et vous en savez si peu sur moi... Qui peut se vanter de me connaître ? Vous savez ce qu'il y a à l'intérieur, c'est le plus important sans doute. Mais ce n'est peut-être qu'un leurre. Alors aujourd'hui:  révélations.

pierreries

J'ai vingt-huit ans. Vingt-neuf dans deux mois. Presque trente. Waouh.
Mon vrai nom n'est pas Diane. C'est un pseudo, je vous en bouche un coin, je suis sure.
J'enseigne le français (et accessoirement le latin, le théâtre, l'histoire-géographie, et même les maths) depuis une dizaine d'années. Depuis septembre, j'encadre une bonne dizaine de classes de BTS et je m'éclate.
J'ai un frère, une soeur, un papa et une maman, un Neb (mais ça non plus c'est pas son nom, vous l'aviez deviné ?) et un Lucius. Quelques amis, mais qui se font rares, parce que c'est comme les plantes vertes, ça s'arrose, et moi, souvent j'oublie. J'aime pas téléphoner, ça aide pas.
Je vis en Alsace, et j'aime bien cette région, qui je le rappelle pour les Thierry Roland de passage est en France et non en Allemagne.

J'ai jamais précisé tout ça, et je laisse planer le mystère sur tout un tas d'autres points, par peur d'être reconnue, parce que sans doute que je ne voudrais pas être lue par mes proches. Sans doute que si je me savais lue par eux, je n'écrirais pas de la même façon. Je suis toujours restée prudente, et sans doute que certains me diront que c'est mieux avec le voile. Si vous avez des questions...

Posté par Diane Groseille à 12:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]