vendredi 1 septembre 2006

Le premier jour de ma nouvelle vie.

Un matin comme tous les autres
Un nouveau pari
Rechercher un peu de magie
Dans cette inertie morose
 
Clopin clopan sous la pluie
Jouer le rôle de sa vie
Puis un soir le rideau tombe
C'est pareil pour tout l'monde
 
Rester debout mais à quel prix
Sacrifier son instinct et ses envies
Les plus essentielles
 
Mais tout peut changer aujourd'hui
Et le premier jour du reste de ta vie
Plus confidentiel
 
Pourquoi vouloir toujours plus beau
Plus loin plus haut
Et vouloir décrocher la lune
Quand on a les étoiles
 
Quand les certitudes s'effondrent
En quelques secondes
Sache que du berceau à la tombe
C'est dur pour tout l'monde
 
Rester debout mais à quel prix
Sacrifier son instinct et ses envies
Les plus confidentielles
 
Mais tout peut changer aujourd'hui
Et le premier jour du reste de ta vie
C'est providentiel
 
 Debout peu importe le prix
Suivre son instinct et ses envies
Les plus essentielles
 
Tu peux exploser aujourd'hui
Et le premier jour du reste de ta vie
Non accidentel
 
Oui tout peut changer aujourd'hui
Et le premier jour du reste de ta vie
Plus confidentiel

Etienne Daho, le premier jour.

***

Aujourd'hui c'est officiel : je commence autre chose. Depuis minuit, je ne suis plus salariée de ce lycée. Depuis minuit, c'est le début d'autre chose. Autre chose qui a déjà commencé, en avant première mercredi après-midi. Prise de contact avec une de mes nouvelles classes. Du bonheur: effectif réduit, attention, motivation et prise de notes. Que de nouveauté ! Je pense pouvoir ranger très rapidement le képi de gendarmette que j'avais sur la tête depuis trois ans. Mais restons vigilant...  L'équipe me semble sympa, décontractée. J'en saurai plus mardi, je rencontrerai tous mes collègues.

Pour ce qui est de notre futur appartement, le compromis que nous avions signé tombera finalement à l'eau. L'idée de verser une somme si importante à l'agence nous fait vomir. Nous ne sommes pas en confiance avec eux, ils nous prennent pour des bleus, leurs dents rayent le parquet et leurs sourires sentent la naphtaline. Puis le mot "amiante" qui apparaît à plusieurs reprises dans le dossier n'est vraiment pas pour nous rassurer. On va retirer nos billes. Sans doute tenter le coup auprès de particuliers, maintenant qu'on en sait plus sur la procédure, c'est moins risqué...

Spö est rentrée de son périple estival. Elle est déjà venue passer une soirée ici. Tout semble rentrer dans l'ordre. L'été touche à sa fin. Chaque élément reprend sa place. Quelques entretiens d'embauche, encore. Des réponses positives de certaines boîtes qui viennent de rouvrir leurs portes, sous lesquelles ils ont du trouver mon CV. Un éventuel poste de FLE à l'horizon. J'en serais ravie. Des cours particuliers à la pelle. Peut-être de la formation BAFA. Et même des corrections CNED.

Posté par Diane Groseille à 09:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]