Tout continue à avancer. Sauf peut-être les statistiques de ce blog qui sont en chute libre. Faut dire que j'écris de la merde. Les derniers messages pourraient être en lien direct avec le site de Météo France. Je ne pensais pas que le temps pouvais me perturber autant. J'ai l'impression d'une imposture, je me sens trahie. Or, il n'y a pas de responsable. Et ce matin encore, la pluie. Ce sont les plus beaux jours de l'année, les plus longs, qui s'égrènent en gouttes froides. J'ai attendu cette période tout l'hiver : les soirées sur les terrasses, les fenêtres grandes ouvertes qui laissent entrer le soir, la lumière stimulante, les jambes nues et les débardeurs, ces journées qui n'en finissent plus et ces promesses de chaleur. Mais non, elles ne viennent pas ces journées. Chaque matin est un scandale glacé et humide. Tout ça revient à dire à un enfant que cette année le père Noël ne viendra finalement pas. Parfois, j'en ai des larmes dans la gorge. Oui, je sais, c'est con.