Entre deux heures de cours cet après-midi, je dois me précipiter à la poste. Prise dans cette course quotidienne, je n'ai que quelques minutes pour  filer mettre dans la boîte mes deux derniers devoirs  du CNED (dont un n'a pas été fait, je souhaite juste obtenir le corrigé). J'enfile ma veste, enroule mon écharpe autour de mon cou, gestes automatisés par une saison, je dévale les escaliers, me rue sur le trottoir et là... La douceur me surprend comme quelqu'un qui viendrait derrière moi mettre ses mains sur mes yeux, celui qu'on attend depuis des mois semble pointer le bout de son nez. Et je ne m'y attendais tellement pas. Juste un petit clin d'oeil comme ça, de la caresse des rayons sur le visage. Il arrive. Enfin. A pas de loup.