mercredi 26 octobre 2005

La valeur du temps qui passe.

Et puis tout recommence chaque matin,
comme un éternel jeu où il faut avoir le courage de quitter la douce chaleur de sa couette pour affronter le dehors.

Posté par Diane Groseille à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]