mardi 6 septembre 2005

Le Pooh.

Soirée chez elle hier. Que c'est bon d'être à ses côtés. Je suis heureuse de la voir aller mieux ces derniers temps. Sa solitude lui est toujours douloureuse, mais elle se bat avec son sens de l'humour. Mon Pooh vit sur une autre planète: l'univers des princes charmants, des mariages somptueux, de la dentelle, des épisodes de friends et de la forêt des Rêves bleus. Dans son monde, chaque chose doit être parfaite et surprenante, tout doit s'imbriquer parfaitement dans une sorte de quotidien  romantique millimètré. Le Pooh connaît donc régulièrement des contrariétés. Parce que son monde n'est pas forcément compatible avec le vrai monde. Alors elle saute de l'un à l'autre, comme une gamine qui sauterait sur une marelle. Elle est émouvante, d'y croire toujours, de s'accrocher à son destin qui sera comme elle le rêve. Finalement, le Pooh veut juste être heureuse, être aimée, avoir droit à sa part de bonheur et elle a tellement raison d'y croire.

Lumière jaune dehors. Il y a eu de l'orage cette nuit. Le Pooh m'a annoncé hier soir sans le savoir une grande nouvelle. Elle me parlait d'une de ses collègues qui était tombée folle amoureuse d'un type marié. Ses yeux brillaient quand elle me disait à quel point cette relation semblait fougueuse. Puis elle me parle de l'infidèle. Elle me dit où il vit, où il travaille me demandant bien entendu la plus grande discrétion. Je reconnais le portrait de F., mais ce n'est pas possible puisque lui et sa femme filent le parfait amour depuis le lycée. Je les ai connus en centre de vacances il y a des années. Ils ont été pour moi des référents alors que j'étais toute jeune. Référents dans le domaine de l'animation, mais aussi modèles pour ma vie sentimentale à venir: une telle complicité, la facilité de se comprendre, la tendresse, le partage. Alors hier soir, il a fallu que je sache. Elle a laché le prénom, oui, c'est lui. La nouvelle me laisse un goût amer dans la bouche, comme si c'est moi-même qu'il avait trahie.

Posté par Diane Groseille à 07:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]