On est allés se promener effectivement. Mais la promenade ne fut pas bonne. Du vent, moi, malade, mon nez qui coule et l'impression d'avoir un bulldozer qui s'affaire entre mes deux yeux. Je me souviens m'être entr'aperçue dans une vitrine cet après-midi là et je me suis trouvée plus que moche avec mes cheveux tirés, mon pif rouge et mes yeux vitreux pas maquillés. Nous ne sommes pas allés plus loin que le bout de la rue. Pitoyable promenade.

Puis hier matin, réveil sept heures et demi. Pas la pêche (suffit que j'aie quelques jours de repos pour que je choppe la première merde qui passe): courbatures et nez en chou-fleur. Mais contente parce que y'a ma soeur et l'Amie qui me rejoignent dans la matinée et on va ensemble au marché bio (événement annuel qui s'étale sur quatre jours et que je ne manque jamais de fréquenter deux fois au moins, c'était donc la deuxième). On avait rendez-vous à dix heures, le temps donc pour moi de me faire un bon thé au miel, de blinder mon quota de vitamines C, et de saturer l'air de l'appart' d'huiles essentielles pour mieux respirer. On décolle à onze heures et quart (si, si)puisque les demoiselles ont des problèmes de ponctualité. Là-bas, on se retrouve garées le plus loin possible de l'entrée, avec des champs de boue à traverser et un vent à décorner les boeufs. On entre sur le site vers midi. L'Amie m'annonce que de toute façon, vers une heure, elle s'en va, elle a des trucs à faire. Mouais. Y'aura toujours la soeur. Vers une heure et demi alors qu'on a bien mangé et que tant de merveilles se présentent à nous, le téléphone de la soeur sonne. S'en suit une conversation que je connais déjà trop concernant son ex' qui devrait être présent à la soirée où elle comptait se rendre. Dix bonnes minutes. Je la vois contrariée, on quitte le marché. Elle s'égosille alors que nous retraversons les champs venteux.  Elle pleure dans la voiture. Retour à C. Elle récupère sa voiture et se sauve, une larme au coin de l'oeil. A vrai dire, ça faisait plusieurs semaines que je ne l'avais pas vue. A deux heures, j'étais chez moi. Me suis collée sur le canap', sous ma couverture polaire bleue et j'ai regardé "Monstres et Cie" avec Neb homme de moi. Me suis endormie. Pitoyable journée.

Il me reste un dimanche avant de rejoindre le lycée et Tête de Briques. On aurait dû se rendre chez le Furêt à midi, mais leur petite Crevette n'est pas immunisée et moi et mes microbes ne sommes donc pas les bienvenus (heureusement que j'y ai pensé). On va quand même sortir le bout de notre nez...