Dans le désordre, ça donne...

... Départ vers les Alpes. Jusqu'à dimanche. Puis après y'aura denouveau école, jusqu'en avril. Rien que d'y penser, ça me fatigue. Whawha me manque. Le père Noël est venu ce soir nous apporter et nous monter (plus fort qu'ikéa ce père Noël) notre table-cadeau de Noël qu'est jolie comme tout. Maintenant, notre appart' ressemble à une pub télé (quand c'est rangé). Demain, avant de partir, faut encore que j'aille chez le médecin pour qu'il apaise cette boule de feu que j'ai dans le ventre depuis plus d'une semaine. C'est la cinquième fois cette année et je refuse d'avoir encore recours à ces p***** d'antibiotiques qui ne font que donner des forces supplémentaires aux méchants qui me font mal (si, si, à force de les voir venir ces antibiotiques, ils savent comment se défendre et que même, maintenant, je crois que les méchants, ils rigolent quand ils les voient arriver). Bref, faut que je trouve le moyen de règler son compte à cette infection. J'aime pas les médicaments et les docteurs qui vont avec... Puis Whawha me manque (je sais, j'ai déjà dit), fort cruellement, trop souvent, pas comme un animal, et je rêve trop d'elle (encore cette nuit, on se promenait ensemble, on gambadait, c'était bien)