mardi 30 novembre 2004

Jalousie.

Ma soeur Spö chez moi hier soir. Elle est en stage pas loin, elle veut éviter de tracer la route. Ma soeur est une future "maîtresse" (excusez-moi Messieurs Mesdames les instit's et les professeurs des écoles, mais je trouve que maîtresse c'est tellement plus joli)... Elle gère. Elle avait déjà une classe l'année dernière puisqu'elle était sur liste complémentaire. Hier soir, devant la télé (très bon film: les Evadés) elle reçoit un texto du frère, qui lui demande juste comment s'est passée sa journée. Juste ça. Elle me le dit, elle sourit. Je tourne la tête et se déclenche en moi une vague de jalousie. Maintenant encore quand j'y pense, je ne comprends pas pourquoi moi, je n'ai pas droit de temps en temps à cette complicité. C'est la première fois que je ressens ça vis-à-vis d'eux. Sentiment étrange, égoïste, futile et incalculable. Je m'en veux, je devrais être contente pour eux.

Posté par Diane Groseille à 14:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


lundi 29 novembre 2004

Vertige

Des savants s'interrogent: et si l'univers n'était qu'un monde virtuel?

Posté par Diane Groseille à 17:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

dimanche 28 novembre 2004

Elle dit que...

.... Elle voudrait bien savoir qui la lit, connaître leurs petites habitudes, voire même leurs vices. Elle dit que, en quelques sortes, ça pourrait flatter son ego. Elle dit surtout qu'elle se demande si elle pourrait leur adresser la parole dans la vie... Elle me fait réfléchir cette Lorenza: depuis le début, aux alentours de mai, j'écris ici des niaiseries, parfois sans queue-ni-tête, parfois pour vider mon sac, parfois pour laisser une trace, mais la plupart du temps pour moi... Bien sur, j'aime constater que je suis lue... Mais de là à savoir par qui? Me suis-je déjà posé la question? Sans doute... Mais si le lecteur aime se curer les doigts de pied en lisant mes posts, s'il a des renards empaillés chez lui ou s'il porte des chaussures imitation léopard (???), c'est son problème. J'accorde finalment peu d'importance à "qui il est", il vient ici pour y trouver quelque chose, la porte est ouverte, il ressort comme il est entré s'il ne le trouve pas... Je sais que je suis dans les liens de certaines mères de famille, de demoiselles qui ont du avoir un chapeau de Catherinette cette semaine, d'expatriés, de siphonnés du bulbe, de gars au chômage qui se cherchent, de gens susceptibles qui ne m'aiment pas, de personnes épanouies, d'artistes... Mais de là à savoir s'il ont des varices, s'ils aiment le roquefort où s'il font partie d'une chorale gospel, je m'en fous, et même le reste, je m'en fous en fait. S'il viennent ici, c'est qu'ils y trouvent leur compte. Non pas, Mademoiselle Lorenza (Fabulous toujours, j'adore vos posts pétillants et pertinents) que je ne sois pas d'accord avec vous, simplement, j'aime encore découvrir maintenant pourquoi j'aime traîner ici (je me fais un lien, quel narcissisme!), pourquoi d'autres n'ont pas les mêmes buts, pourquoi j'aime écrire ici ou ailleurs, pourquoi ici moins qu'ailleurs ou plus qu'ailleurs, pourquoi j'aime lire ce qu'écrivent les autres... Y'aura toujours une part de mystère dans la fascination que j'ai pour toutes formes d'écriture (et par conséquent toutes formes de lecture)... Merci Mam'zelle, souvent, vous venez transformer les rondelles sur les "i" (abstraction fantaisiste que je déteste) en point, franc et sec. Comme ça tout est plus clair...

Posté par Diane Groseille à 10:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Température?

Dans mon rêve de cette nuit, y'a un furêt, y'a des maisons qui brûlent, y'a des gens qui font pas l'amour assez souvent et surtout, ça se termine avec un raz-de-marée phénoménal sur la grande scène des Eurocks, juste avant le coup de téléphone de l'amie. Je pense que la fièvre de ma grippe n'est pas pour rien dans ces délires...

Posté par Diane Groseille à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pour être à la mode...

Pour être à la mode cet hiver, faut se promener en permanence la bouche grande ouverte, montrer qu'on a des jolis dents et avoir un début de fou-rire à l'intérieur... (ouais, je sais, aujourd'hui, j'ai décidé d'être con)

Si vous pouvez mettre un chapeau par-dessus tout ça, c'est mieux, mais Monsieur est dans le moove quand même.

[vision de la mode par (respectivement) la Redoute, Somewhere et les 3 Suisses]

Posté par Diane Groseille à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


samedi 27 novembre 2004

Dans le domaine du ridicule...

On promène Whawha, dans la nuit, et au loin, je vois se profiler.... Le premier crétin avec un bonnet de père Noël... Et c'est le premier d'une longue série!

Posté par Diane Groseille à 21:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Paradoxe

Alors que le jour il fait presque nuit.

Posté par Diane Groseille à 19:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Loupiotes

Et ce soir, y'a comme des lumières qui grésillent.

Posté par Diane Groseille à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 26 novembre 2004

Pourquoi...

.... Les hommes ne connaissent presque jamais le nom des légumes?

Posté par Diane Groseille à 18:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Humeur du jour...

Blasée, je vais au boulot, je termine ma semaine de cours... Jolie ma casquette rouge non?

Posté par Diane Groseille à 11:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]