samedi 23 octobre 2004

Effluves

Je relis le Parfum de Patrick Süskind. Je retrouve cette merveille d'écriture, ces mots qui reniflent. Chaque page me plonge dans un univers de senteur. Et ce personnage si peu attachant, Grenouille, anti-héros meurtrier me laisse le suivre depuis plusieurs dizaines de pages déjà. Je m'enfile à chaque lecture dans des ruelles  parisiennes qui puent la pisse et le cuir, la transpiration et la viande avariée.

J'aurais aimé être "nez".

Posté par Diane Groseille à 14:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Fleuris

Les bords de route prennent de plus en plus des allures de cimetières.

Posté par Diane Groseille à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Saveur d'automne

          J'ai dormi dans mon lit de lycéenne. Je suis à la campagne, chez mes parents, sans mon homme et j'ai un peu de temps devant moi. Je vous raconte ma vie?

Hier soir, invitation de Le Pooh. Y'avait du monde, des amis, une soirée socialement correcte, pour se rassurer sur ses capacités de compatibilité et de bonnes manières. Petit Jungle Speed (do you know jungle speed? It's fantastic!) bien gentil, même pas de dents cassées ou de griffures profondes. Pas picolé comme pas de chauffeur. Le Pooh me semble plus en forme que ce vendredi soir où nous avons du aller chez elle en urgence suite à un coup de fil alcoolisé. Elle m'a présenté son Yvon, drôle de personnage qu'a son monde bien à lui.

Permission de minuit, je suis rentrée sur cette route noire, au milieu de la forêt, coldplay en B.O., et je me suis retrouvée ici, dans la nuit profonde, à errer dans une maison en sommeil. Aujourd'hui, mon homme est en vadrouille. Je le retrouve ce soir. Lilou et ses parents viennent manger avec nous. Ils fêtaient l'anniversaire du papa la semaine dernière mais nous n'y sommes pas allés car les parents de Neb homme de moi étaient chez nous tout le week-end (quelle douceur de week-end ce fut!)...

Sinon, aujourd'hui soleil, (tout le week-end disent-ils). Whawha va sans doute être d'accord pour aller courir avec moi dans les champs.... Autour, il y des vignes de couleur et des feuilles dans lesquelles trainer les pieds.

 

Posté par Diane Groseille à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Transport

                J'aime rouler. Prendre la route. Y'a toujours un goût de vacances. Je ne roule plus depuis que j'habite à quelques centaines de mètres de l'établissement où je travaille. Plus de musique le matin, de France info, de chauffage sur les pieds. Plus de pleins d'essence, de speed, de Cauet (ouais, ouais, ouais!). Je ne prends plus le train non plus. C'est une période que j'aimais bien. Sur le coup, on ne se rend jamais compte qu'on aime le train. C'est trop souvent vécu comme une contrainte. Maintenant que je ne le prends plus, je lui trouve un certain charme. Je me souviens de ce temps que ça me laissait le matin, alors que le froid glace les sangs, pour réfléchir ou pour ne penser à rien. Vingt minutes de trajet, souvent enfoncée dans un siège avec de la musique plein les oreilles. De toute façon, maintenant, je cours.

Posté par Diane Groseille à 01:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]