Quand êtes-vous déjà mort ? Automne 2002, quelques secondes avant un impact de tôles, dans ma tête.

Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ? Souvent je me pose encore la question... L'envie de bien faire mon job, mes responsabilités.

Que sont devenus vos rêves d'enfant ? Pour beaucoup, la réalité.

Qu'est-ce qui vous distingue des autres ? Un genou exceptionnel. Une certaine sensiblerie.

Vous manque-t-il quelque chose ? Une petite boule de poil partie trop tôt.

Pensez-vous que tout le monde puisse être un artiste ? Non, la preuve trop souvent autour de nous.

D'où venez-vous ? D'un petit village sur les flancs d'une colline dans le Nord Est de la France, d'une famille agréable et douce, du ventre de ma maman.

Jugez-vous votre sort enviable ? Oui, vraiment très enviable.

A quoi avez-vous renoncé ? A la cigarette, par simple prise de conscience, par réel choix.

Que faites-vous de votre argent ? Je le dépense, je me fais plaisir: coups de coeur, livres, musique, bons petit plats, sorties, vêtements. Surtout, je ne le compte pas...

Quelle tâche ménagère vous rebute le plus ? Aucune.

Quels sont vos plaisirs favoris ? Écrire (partout, à quelqu'un, à personne, à moi-même), lire, me laisser transporter par une histoire, aimer, séduire, enseigner, transmettre, réussir... Dormir.

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ? Des amis, faire une bonne bouffe (autre sens du mot "recevoir" bien sur)

Citez trois artistes vivants que vous détestez : Eve Angelli (trop gentille pour être bête ou trop bête pour être gentille?), Cauet et Maurad (allons-bon, je les mets dans le même sac), Isabelle Alonzo (pour l'image négative qu'elle donne des femmes, une lutte à contre-sens) Sont-ils tous les trois des artistes? Je ne sais pas si peut être considéré comme artiste tout ce qui apparaît trop souvent sur le PAF. S'il fallait s'en tenir à la définition du mot, les réponses seraient bien plus difficiles à donner.

Que défendez-vous ? Mon métier, mes élèves, mes idées, la planète (on fait ce qu'on peut, c'est vraiment pas assez), le droit à la différence, la liberté d'expression

Qu'êtes-vous capables de refuser ? Un compromis.

Qu'avez-vous été capable de faire par amour ? Mentir (ouais, paradoxe, une trop longue histoire))

Que vous reproche-t-on ?  Mon inconstance, mon impulsivité.

A quoi vous sert l'art ? A ouvrir les yeux plus grands.

Rédigez votre épitaphe : Merci.

Sous quelle forme aimeriez vous revenir ? Je crois qu'on ne revient pas...