lundi 5 juillet 2004

Ma chronique (1)

             Retour de là-bas. Je suis tanée par le soleil et le vent, mais enfin décrassée. Je passe ici, avant d'aller dormir dans un vrai lit, pour une sieste sous une couette lourde, dans des draps propres, avec mon Neb homme de moi qui passe devant moi avec sa serviette sur les hanches, il sent la vanille. Dans la pièce où nous allons, peu de lumière, peu de bruit, juste quelques petits chants d'oiseaux...

J'ai beaucoup de choses à relater, mais ce sera pour plutard.

Dans ce que je lis, toujours des déceptions (j'en parlais déjà plus haut/tôt). Je veux savoir pourquoi les gens [à tel point] veulent être lus, même par ceux qui ne trouveront pas ce qu'ils recherchent. Dis-moi Monsieur KmLz...

Posté par Diane Groseille à 16:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]