jeudi 3 juin 2004

Amélioration

     Je vais mieux. Un élève de 1ere est à l'origine de cette amélioration. Je respire un peu. Comme si jusqu'à là, les derniers jours, j'étouffais, avec toujours ces larmes dans la bouche, à plus bien savoir POURQUOI. M'en fait, lui, il a rien fait. Simplement, j'ai accepté il y a une semaine de donner des cours particuliers supplémentaires à un jeune homme dont la ville n'est pas sur ma route. Sa maman avait insisté au téléphone après avoir touvé mes coordonnées sur le net. Préparation au bac français. Je me dis alors que ça peut me changer un peu de mon programme quotidien. C'était rien de le dire. Ces deux heures de cours m'ont fait l'effet du vicks. Une grande bouffée d'air frais. Reprendre des études de textes, organisation des idées, vocabulaire pointu et un minimum de motivation.

 Et je me dis sur la route du retour, entre les vignes et les gouttes de pluie, que je vais pas faire long feu dans cet établissement. C'est ma première année et elles se compteront sans doute sur les pouces. J'ai pas envie de terminer aigrie et lobotomisée.

  Neb homme de moi revient demain. J'ai été vraiment triste loin de lui. Comment est-il possible de s'attacher si vite à la futilité d'une présence. Pourtant je l'aime pareil loin. Pourquoi ai-je tant besoin de lui-corps? Demain soir peut-être des réponses. Maintenant, fatiguée, lassée de tant de tensions inutiles (je passerais les prises de bec du jour avec certains élèves dont la mauvaise foi n'égale pas la paresse), je vais retrouver la douceur et la sécurité de ma couette.

Posté par Diane Groseille à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Mauvais jour.

Mauvais temps. Mauvais rêve, mauvais souvenir alors mauvais humeur, mauvais poil, mauvaise foi, mauvaise fille, mauvais karma, mauvaise tête. Mais demain est un autre jour.

Posté par Diane Groseille à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]