lundi 31 mai 2004

Fin de la parenthèse

    Un lundi soir qui ressemble à s'y méprendre à un moche dimanche. Avec devant une semaine de cours, avec des élèves qui ne veulent plus et moi qui rame pour eux, pour NOUS. Plus vraiment envie, mais faut pas le dire trop fort. Parfois, encore, au détour du désert de motivation d'une salle de classe surgit le petit mot qui fait qu'on se dit "c'est vrai, c'est pour ça que je suis là, oublie pas".

    Neb au téléphone juste avant. Je suis allée me blottir sous ma couette pour lui parler, besoin d'entendre sa voix comme si je pouvais sentir son corps en même temps. Encore quelques jours sans lui. Des tensions dans sa voix et je me dis que je veux construire quelque chose avec lui. Tout est encore flou de ce côté. Parfois, c'est une évidence. Lorsqu'on laisse sa place à la simplicité. Y'a pas de certitude.

   On  rentre dans le mois de juin dans quelques heures. Les cerises, les feux de la Saint-Jean, les festivals et les jours les plus longs.........................................


Posté par Diane Groseille à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Pouce !

    Chez les parents. Au calme. "Pause". Whawha se promène dans le jardin, je fais ma lessive. Hier, déjeuner avec la petite famille. Cette douceur de Lilou a les yeux revolver, elle m'a fracassé le cibouleau. Après leur départ, je n'avais qu'elle devant les yeux. J'ai tenté de joindre le Furet pour qu'il voie le trio, mais il n'y a eu aucune réponse. Puis j'ai encore dormi, une sieste de plusieurs heures, dans la pénombre pas du tout fraiche de ma chambre, alors que dehors, le soleil cognait. Je recommence doucement à tenir sur mes pattes. J'avais besoin de tout ce repos et ce lundi férié m'arrange bien.

    Au programme de la journée, ma soeur et moi irons flaner sur quelques marchés aux puces à la recherche de je-ne-sais quel trésor puis j'irai sans doute vadrouiller avec Whawha dans les champs à la fin du jour.

Posté par Diane Groseille à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]