Rien fait aujourd'hui. Pas grand chose disons. Regarder des films. Doberman. Cassel et Belucci aussi ravageurs que dans Irréversible. Toute cette violence ne me touche que trop peu, c'est un excès qui m'anésthésie à la longue. J'aime que moyen. Pas convaincue. Sinon, j'ai trainé ici, ailleurs, dans ces virtualités, alors que dehors, y'avait grand beau. J'ai juste sorti Whawha, le temps d'un pissou. Trop de monde dans les rues. Trop de confrontations visuelles alors que je voulais voir personne. Et que personne ne me regarde. J'ai coller des morceaux de moi ici. Pas pour qu'on les regarde, pour amener un peu de réalité au mots. Peut-être.

        Neb au téléphone avant. Une dizaine de minutes. Homme de moi. Sa tendresse me manque. Pas de retour avant mercredi, dixit. Et là, je sais que j'ai besoin de lui, paske ça me fait un creu au ventre quand il me l'annonce. Il me parle de tout et de rien. Puis sa voix disparait.

       Faut que je me motive si je veux aller à cette soirée. Je veux? Sais pas, y'a de la route et des têtes que j'ai pas forcément envie de voir là-bas. Y'a ma soeur aussi mais je ne sais pas si elle restera. Il est plus de 20 heures et je suis loin d'être en phase de départ. Vaisselle dans l'évier. Je sors de ma douche. Linge à ranger. Copies à trier. T'as fait quoi de ta journée?